Article original : Miracle Mineral Solution (MMS): If it sounds too good to be true, it probably is, publié par Fallacy Man le 28 juin 2015 sur le blog The Logic of Science.

3900 mots – environ 13 minutes.


Il y a un vieux dicton qui dit que si quelque chose semble trop beau pour être vrai, c’est que cette chose n’est probablement pas vraie. J’aime beaucoup ce dicton car c’est une des bases du scepticisme, et qu’il va de pair avec un autre proverbe rendu célèbre par nul autre que Carl Sagan, à savoir, « Des affirmations extraordinaires nécessitent des preuves extraordinaires ». Je trouve que ces deux principes sont très largement applicables aux nombreux « traitements et régimes miracles » qui pullulent sur internet, mais je ne me concentrerai dans ce billet que sur la « Miracle Mineral Solution » (aussi connu sous le nom de Miracle Mineral Supplement ou MMS) pour servir d’illustration. Fondamentalement ce billet est juste un exercice de bon sens dans lequel je vais mettre en évidence quelques marques de fabrique évidentes de ces élixirs miracles.

Qu’est-que la MMS ?

Pour faire simple, c’est de la javel. Pour être plus technique, c’est une solution à 28 % de chlorate de sodium qui se désagrège et produit du dioxyde de chlore, et c’est en réalité ce dioxyde de chlore qui réagit avec les pathogènes (rappelez-vous de cette substance qui apparaîtra beaucoup durant ce billet). Pour être clair, la MMS n’est pas la même substance que celle que vous utilisez pour nettoyer votre maison (hypochlorite de sodium), mais ça reste néanmoins une sorte de javel qui est utilisée pour blanchir différents papiers, bois et textiles. C’est également l’un des types de chlore parfois utilisés à très faible concentration pour désinfecter l’eau destinée à la consommation. Le fait que quelqu’un vende une solution de javel concentrée comme un remède miracle devrait déjà déclencher des alarmes, mais creusons un peu. Après tout le principe du scepticisme est de demander des preuves, pas de rejeter aveuglement quelque chose sans chercher à trouver ces preuves.

Ses effets sont-ils plausibles ?

Selon l’Internet tout puissant, la MMS soigne quasiment tout. Spiritportal.org prétend qu’elle « GUÉRIT » (la mise en avant est la leur) « la malaria, le SIDA, la plupart des cancers, n’importe quel type d’hépatite, la tuberculose, la fièvre typhoïde, la pneumonie, l’asthme, l’herpès, le papillomavirus humain, la varicelle, la variole, la rougeole, les grippes (grippe aviaire incluse), les rhumes, les intoxications alimentaires, les morsures de serpent, la maladie de Lyme, les teignes, l’ascaridiose, le tæniasis, les infections aux levures, et beaucoup d’autres affections communes ». Beaucoup d’autres sites web listent des maladies supplémentaires, et un site web si peu factuel que c’en est drôle va jusqu’à dire qu’elle éradique 95 % de toutes les maladies ! De la même façon, MMSWiki a une liste ridiculement longue incluant certaines maladies comme le syndrome de Down, Alzheimer, le diabète, la dépression, etc. Et, bien entendu, que vaudrait un traitement miracle s’il ne traitait pas la calvitie et les problèmes d’érection. Ce genre de listes est typique des traitements miracles et elles fournissent des preuves extrêmement claires que ces « traitements » sont un tas de conneries. Premièrement, les maladies telles que le SIDA, le cancer et Alzheimer devraient vous sauter aux yeux. Chaque fois que quelqu’un prétend avoir trouvé un remède simple pour l’une d’entre elles vous devriez vous montrer très, très sceptique. De plus, la grande diversité de maladies supposément traitées par la MMS devrait vous donner une bonne raison d’être méfiant. La liste inclut les cancers, les virus, les champignons, les bactéries, les maladies auto-immunes, les infections à protozoaires, les parasites, les maladies génétiques, les troubles neurologiques, les morsures de serpent, etc. J’étudierai certains d’entre eux plus en détails dans la suite du billet, mais avant cela, demandez-vous simplement s’il est effectivement plausible que quelque chose soit efficace contre toutes ces maladies (spoiler alert : ce n’est l’est pas !).

Maladies infectieuses

En premier lieu, jetons un œil à la liste des maladies infectieuses que la MMS est supposée traiter. En d’autres termes tous les virus, bactéries, protozoaires, parasites intestinaux et champignons. Quand j’ai commencé à faire des recherches sur la MMS j’étais très sceptique sur le fait qu’elle puisse éradiquer tellement de types différents d’organismes car ils sont tous extrêmement différents les uns des autres. Par exemple, les bactéries ont une membrane cellulaire composée de peptidoglycane, alors que les champignons ont des membranes cellulaires composées de chitine ; les protozoaires et les parasites intestinaux n’ont pas de membranes cellulaires et les virus n’ont même pas de cellules. De ce fait, de manière générale, les traitements sont spécifiques à chaque groupe (par exemple, les antibiotiques fonctionnent contre les bactéries mais pas contre les virus).

À ma grande surprise, il y a des preuves très fiables que le dioxyde de chlore (la substance chimique produite par la MMS) est très efficace pour tuer tous ces organismes dans l’eau. C’est un point très important. Ce n’est pas parce que quelque chose élimine les « germes » dans un verre d’eau ou même lorsqu’on l’applique sur une coupure, que cela signifie forcément que ça élimine les germes ciblés à l’intérieur de vous. Il y a plusieurs raisons à cela, mais la plus importante est que les éléments chimiques vont réagir avec un tas d’autres choses avant de rencontrer l’organisme ciblé. L’un des mécanismes primordiaux par lesquels le dioxyde de chlore détruit les cellules est une réaction d’oxydoréduction avec les groupes aminés (entrez « amines de dioxyde de chlore » dans Google Scholar pour un panel d’articles traitant de ce comportement [NdT : « chlorine dioxide amine » dans le texte original]). Les amines sont un groupe chimique contenant un nitrogène et un doublet d’atomes, et ils sont omniprésents au sein des organismes vivants. Ils font partie, par exemple, de quelques-uns des acides aminés impliqués dans la création des protéines. Donc, nous comportons ces amines, les bonnes bactéries en comportent, les mauvaises bactéries en comportent, etc. C’est important car la MMS va réagir avec les premiers amines qu’elle va rencontrer. Rappelez-vous, c’est uniquement un atome de chlore lié à deux atomes d’oxygène. Ça n’a absolument aucun moyen de détecter les bonnes et les mauvaises cellules. Ça produit seulement de simples réactions chimiques. Supposons que vous preniez quelques gouttes de MMS pour traiter votre varicelle, la plupart va réagir avec les amines des bactéries présentes dans votre bouche et votre gorge bien avant qu’elle n’atteigne le virus avec lequel vous voudriez la voir réagir. Les tenants prétendent bien entendu le contraire. Selon un site web :

Elle [la MMS] ne réagit pas avec la matière organique, comme la nourriture, les cellules corporelles ni même nos ‘bonnes’ bactéries intestinales, mais est spécifique à la destruction des microbes pathogènes.

Cette déclaration est ridiculement impossible. Premièrement, tous les êtres vivants sont composés de matière organique. Les amines sont un exemple de matière organique. Cette déclaration est donc clairement fausse. Si elle était véridique, alors la MMS n’éliminerait pas les microbes pathogènes car ils sont composés de matière organique. En réalité, voici un article entièrement consacré au fait que le dioxyde de chlore dissout la matière organique. De plus, la MMS ne fait aucune différence entre les divers types de bactéries. Les bonnes comme les mauvaises bactéries sont composées des mêmes éléments chimiques et le dioxyde de chlore réagira tout aussi rapidement avec les amines des bonnes bactéries qu’avec celles des mauvaises. Pour finir, il y des preuves que le dioxyde de chlore réagit plus rapidement avec les bactéries qu’avec nos cellules (c’est le cas car les bactéries sont bien plus petites que nos cellules et que par conséquent les éléments chimiques peuvent réagir plus rapidement avec elles), mais ça ne veut pas dire qu’elle ne réagira pas avec nos cellules. Si vous placez du dioxyde de chlore sur une cellule humaine vivante et lui laissez suffisamment de temps, il pénétrera dans la cellule et réagira avec ses amines. C’est de la simple chimie.

Cancer

Ensuite nous avons le cancer. Je peux admettre qu’il soit techniquement possible que la MMS puisse traiter certaines maladies infectieuses (bien que ça ne signifie pas que ce soit une bonne idée d’en prendre), mais c’est totalement absurde de croire qu’elle puisse traiter un cancer. Le cancer est différent des autres maladies car il est causé par vos propres cellules mutant et se répliquant de façon incontrôlable. C’est ce qui rend le cancer très difficile à combattre car on doit combattre vos propres cellules ! De ce fait, quasiment tout ce qui peut éradiquer le cancer éradiquera aussi vos cellules saines. Ces deux types de cellules sont remplies d’amines et rien dans la composition chimique du dioxyde de chlore ne suggère qu’il puisse faire la différence entre une cellule cancéreuse et une cellule lambda. Encore une fois, il réagira avec les premières amines qu’il rencontra indépendamment du fait qu’elles proviennent de cellules saines ou cancéreuses.

Asthme

L’asthme est aussi présent dans la liste. Cette présence est plutôt vague car il existe plusieurs types d’asthmes pouvant être déclenchés par de nombreuses choses, mais la plupart du temps l’asthme fait partie des maladies auto-immunes. Pour faire simple, il est causé par la surréaction du corps à quelque chose d’inoffensif causant des dommages à ce dernier. Il serait par conséquent plutôt étonnant que la MMS parvienne à soigner l’asthme car il n’y a rien à éliminer (contrairement à la large majorité des autres choses qu’elle est supposée accomplir). Au contraire, il faudrait plutôt supprimer une réponse immunitaire. Comme avec le cancer il n’y a aucune raison de croire que le dioxyde de chlore soit capable de faire cela.

Morsures de serpent

Ensuite vient mon préféré : « les morsure de serpent ». Je vais devoir supposer qu’il s’agit de morsures de serpents venimeux (on n’a généralement pas besoin de soins pour une morsure de serpent classique), mais cela soulève la question évidente du type de morsures de serpents qu’elle soigne. Il existe en effet deux grandes catégories de venin de serpent : les neurotoxines (qui affectent le système nerveux) et les hémotoxines (qui affectent le système cardiovasculaire et le système musculaire). Il y a cependant de nombreuses sous-catégories et une quantité astronomique de variations. En d’autres termes, des espèces différentes auront des venins différents qui agiront de façons très différentes. Certains bloquent les signaux nerveux, d’autres font coaguler le sang, d’autres encore détruisent les membranes cellulaires, etc. La composition chimique des venins de serpents est très diversifiée et ce n’est simplement pas plausible qu’un seul élément chimique soit capable de contrer tous ces types de venins de serpent différents. En tant que chercheur sur les serpents venimeux, je vous en supplie, si vous êtes mordu par l’un d’entre eux, filez à l’hôpital aussi vite que possible et ne prenez pas de MMS pour la morsure. (À noter également, les kits pour morsures de serpents sont eux aussi totalement inutiles et font en général plus de mal que de bien. Se rendre à l’hôpital le plus rapidement possible est réellement la seule option).

Troubles mentaux

Pour finir, j’aimerais m’intéresser brièvement aux revendications les plus absurdes à propos de la MMS. Par exemple, la MMS est supposée guérir le syndrome de Down. Cela serait vraiment incroyable car le syndrome de Down est causé par une trisomie (copie superflue) du chromosome 21. Les personnes atteintes du syndrome de Down possèdent donc un chromosome supplémentaire complet donnant des instructions au corps. Ainsi pour traiter le syndrome de Down il faudrait d’une manière ou d’une autre inactiver entièrement ce chromosome sans interférer avec les autres chromosomes (qui sont composés des mêmes éléments chimiques, soit dit en passant). Il n’y a simplement aucun mécanisme via lequel le dioxyde de chlore serait capable de faire ça.

La procédure pour « soigner » l’autisme est tout aussi absurde (et presque barbare). Pour quelque raison que ce soit, les gens ont l’idée que l’autisme est causé par des parasites intestinaux (chose dont on est sûr qu’elle ne cause pas l’autisme). Aussi, pour le traiter les parents bien intentionnés mais dangereusement mal informés donnent des lavements de MMS à leurs enfants (parfois quotidiennement) ! Rappelez-vous la MMS c’est de la javel, et c’est suffisamment caustique pour parfois causer chez les enfants des rejets de la paroi intestinale. Pour les tenants cependant, ces rejets ne sont pas causés par la javel tuant les cellules intestinales de leurs enfants mais ce sont des « ténias » parasites, et leur présence dans les excréments de leurs enfants confirme que la MMS fonctionne.

Résumé des effets supposés

Pour résumer, ce composé chimique est supposément capable de soigner un très large panel de maladies, chacune nécessitant un mécanisme différent. Un mécanisme éliminant les bactéries ne traitera pas le cancer, ne soignera pas les morsures de serpent, n’inhibera pas le système immunitaire, ne provoquera pas la pousse des cheveux, ne soignera pas le syndrome de Down, etc. Ce n’est simplement pas plausible qu’un seul composé chimique réalise tout cela. Peut-être vous dites-vous en ce moment : « d’accord, peut-être que les prétentions sont exagérées, mais juste parce que ça ne soigne pas toutes ces maladies, ça ne signifie pas que ça n’en soigne pas certaines« . C’est exact, mais il reste malgré tout plusieurs problèmes. Premièrement sans tests rigoureux vous n’avez aucun moyen de savoir lesquelles (si ce n’est pas aucune) elle traite réellement, et vous n’avez aucune raison de croire les personnes vendant cette chose. Je pense avoir clairement démontré qu’au moins certaines des déclarations à propos de la MMS sont scientifiquement incorrectes. Cela signifie que les personnes faisant ces déclarations sont soit malhonnêtes soit ignorantes. Dans les deux cas vous ne devriez pas suivre leurs conseils médicaux. Deuxièmement sans tests rigoureux vous ne savez pas si c’est sûr. Il y a par exemple de nombreuses choses qui éradiquent les bactéries (comme l’iode, l’essence, le Clorox [NdT : marque d’eau de javel américaine], l’alcool ménager, etc.) sans que cela ne veuille dire que ce soit une bonne idée d’en boire.

Y a-t-il des preuves scientifiques pour soutenir ces déclarations ?

En de très rares cas, une déclaration extraordinaire se révèle vraie mais nous avons besoin de preuves vraiment solides avant de conclure que c’est vrai. Aussi, les déclarations des colporteurs de la MMS sont-elles soutenues par la science ? NON ! Il n’y a pas la moindre trace d’une preuve scientifique que prendre de la MMS soit bénéfique ! Les seules « études » sont des tests mal réalisés, non contrôlés et auto-reportés par l’inventeur de la MMS (Jim Humble). Vous pouvez en apprendre plus sur ces « tests » dans l’un de ses nombreux livres qu’il sera plus qu’heureux de vous vendre. Toutes les autres « preuves » proviennent de témoignages. J’ai déjà développé les raisons pour lesquelles les témoignages n’ont pas de sens, je ne le ferai donc pas ici.

Y a-t-il des effets secondaires ?

Selon les charlatans qui vendent ce truc, elle n’a « aucun effet secondaire néfaste et n’endommage pas les cellules saines« . Cette déclaration, caractéristique des remèdes de charlatans et des remèdes miracles, trahit le fait qu’on vous ment. Tout traitement médical ayant un effet sur votre corps aura des effets secondaires. C’est un aspect inévitable du fonctionnement chimique de notre corps. Tous les médicaments (y compris la poignée de produits alternatifs qui fonctionnent vraiment) fonctionnent entièrement grâce à des réactions chimiques à l’intérieur de notre corps et pour au moins quelques personnes, ces réactions vont inévitablement avoir des conséquences imprévues. Ainsi le seul moyen pour que quelque chose n’ait pas d’effets secondaires est qu’il n’ait pas d’effets en premier lieu (à noter que c’est la raison pour laquelle l’homéopathie n’a pas d’effets secondaires).

Cette affirmation est d’autant plus absurde dans le cas de la MMS car on sait qu’elle a des effets secondaires. Rappelez-vous qu’il s’agit de javel avec des capacités industrielles. Pour être sincère, elle n’est pas aussi puissante que de la javel classique et elle attaque les bactéries plus rapidement que les cellules humaines, mais à dose suffisante elle endommagera malgré tout les tissus humains. La plupart des gens ne prennent qu’une ou deux gouttes de cette chose, ce qui n’est probablement pas suffisant pour causer beaucoup de dégâts, mais certaines personnes en consomment de grandes quantités et ce, quotidiennement, ce qui s’avère potentiellement dangereux. Malgré toutes les déclarations selon lesquelles la MMS n’affecte pas les bonnes cellules de votre corps c’est un fait scientifiquement avéré que le dioxyde de chlore peut être létal. Heureusement, la LD50 (la dose suffisante pour tuer 50 % des souris auxquelles elle a été donnée) est estimée à plus de 10 000 mg/kg, ce qui représente une LD50 très élevée. Vous ne vous tuerez donc probablement pas avec cette substance, mais dans le même temps il y a eu de nombreux essais en laboratoires au sein desquels des animaux sont décédés suite à une exposition au dioxyde de chlore. Le caractère non létal varie. Certaines études n’ont pas trouvé beaucoup de preuves d’effets secondaires néfastes, mais d’autres ont trouvé des preuves fiables que le dioxyde de chlore cause divers problèmes comme des ulcères, des lésions, une modification de la composition sanguine, des nausées ou la diarrhée (Vous pouvez trouver un bon résumé sur la toxicité du dioxyde de chlore ici).

En conclusion, pour de la javel, la MMS est plutôt inoffensive et ne vous causera probablement pas de problèmes graves aux quantités consommées par la plupart des gens. Néanmoins les preuves en sa défaveur sont suffisamment fortes pour que les institutions de santé de plusieurs pays s’opposent à son utilisation. Ces pays incluent : les USA, l’Australie, le Canada et de nombreux autres. La FDA [NdT : Food and Drug Administration, organisme américain contrôlant les denrées alimentaires et les médicaments] se permet même un trait d’humour en déclarant :

Les particuliers qui disposent de MMS devraient arrêter de l’utiliser immédiatement et s’en débarrasser.

Mais bien entendu nous savons tous que toutes les institutions de santé mondiales majeures sont payées par Big Pharma (notez la forte dose de sarcasme), intéressons-nous donc aux informations fournies par les supporters de la MMS. Miracle-mineral-supplement.com fait la déclaration suivante :

Remarque : Si vous remarquez une diarrhée, ou même des vomissements ce n’est pas forcément mauvais signe. Le corps est simplement en train de se débarrasser des toxines et de se nettoyer. Certaines personnes déclarent se sentir beaucoup mieux après avoir eu la diarrhée.

Bien sûr, une personne rationnelle pourrait prendre le temps de réfléchir et penser qu’elle vomit car elle a bu de la javel, mais selon les tenants c’est simplement la MMS accomplissant sa tâche en éliminant quelques vagues « toxines » et n’importe quoi d’autre qui puisse vous être nocif (tout cela bien entendu sans endommager vos cellules ou les bonnes bactéries présentes dans vos entrailles). C’est clairement stupide. Premièrement, même si l’affirmation selon laquelle votre nausée et votre diarrhée étaient dues au bon fonctionnement de la MMS était vraie, ça reste un effet secondaire ! Vous ne pouvez pas dire en même temps « ça n’a pas d’effets secondaires » et « pendant la durée du traitement vous pourriez perdre l’appétit et votre anus pourrait se transformer en geyser ». Si prendre quelque chose vous donne la diarrhée, alors la diarrhée est un effet secondaire. Deuxièmement, sauf en de très rares cas, l’élimination de bactérie, virus, etc. ne vous rendra pas malade. Vous disposez de ces merveilleuses cellules appelées des phagocytes qui se déplacent en éliminant les vieilles cellules et les éléments nocifs.

Elles le font constamment et vous n’êtes pas malade à cause d’elles. Chaque jour des milliers de cellules meurent et les phagocytes se chargent de s’en débarrasser.

Les choses sont tout aussi étonnantes quand on s’intéresse à la procédure pour « traiter » le cancer. Selon spiritportal.org vous devriez commencer par prendre une ou deux gouttes et voir si vous vous sentez nauséeux. Si ce n’est pas le cas, vous devriez augmenter la quantité petit à petit jusqu’à trouver la quantité qui vous fera vous sentir nauséeux. Vous voulez atteindre la dose qui vous fera vous sentir nauséeux car c’est censé être la preuve que ça fonctionne. Voyez-vous, après que la MMS ait éradiqué les cellules cancéreuses, elles deviennent « un poison pour votre corps » et ce sont ces cellules empoisonnées (pas la javel) qui vous rendent malade. J’ai sincèrement ri quand j’ai lu cela pour la première fois. S’il y a une chose que nous apprend le rasoir d’Occam c’est que nous devrions privilégier l’explication la plus simple, or, l’explication la plus simple est très clairement que vous vomissez parce que vous avez bu de la javel. De plus, pourquoi diable une cellule cancéreuse morte serait-elle un poison ? La composition chimique d’une cellule de cancer n’est pas différente de celle de n’importe quelle autre cellule, et comme dit précédemment, vos cellules meurent constamment. Alors pourquoi une cellule cancéreuse morte serait un poison quand une cellule morte lambda ne l’est pas ? Encore une fois vous disposez de phagocytes qui font un très bon travail pour vous débarrasser de ces cellules mortes.

Pourquoi la MMS n’est pas un traitement approuvé ?

Aucune cure miracle ne serait complète sans une théorie du complot et les supporters de la MMS sont plus que ravis d’en créer une. Selon le schéma classique de la théorie du complot, presque tous les sites à propos de la MMS que j’ai consultés déclarent que les compagnies pharmaceutiques cachent la vérité sur la MMS car elles gagnent énormément d’argent en soignant ces maladies, et bien entendu toutes les organisations de santé mondiales (et les blogueurs comme moi) sont des complices payés. Il y a tellement de problèmes avec cet argument que je prévois d’y dédier un billet entier, mais pour le moment je vais juste m’attarder sur les points principaux.

Premièrement les compagnies pharmaceutiques dépensent des millions de dollars dans la recherche de traitements contre le cancer, la maladie d’Alzheimer, etc. Pourquoi le feraient-elles si elles disposaient déjà d’un traitement qu’elles ne souhaitaient pas utiliser ?

Deuxièmement, si la MMS fonctionnait vraiment pourquoi n’auraient-elles pas commencé à la vendre elles-mêmes pour en tirer des milliards de dollars ? Elles la factureraient assurément bien plus que ce qu’elle coûte à produire, alors bien sûr elles seraient en compétition avec les revendeurs internet non certifiés, mais il y a toujours énormément de gens qui préféreraient payer un peu plus pour obtenir quelque chose d’officiel plutôt que de l’acheter sur internet. Cela serait assurément plus logique que de dépenser des milliards de dollars pour payer tous les médecins de la planète tout en dépensant des milliards de dollars pour un remède dont elles disposent déjà.

Troisièmement, rendez-vous compte que tous les milliers de docteurs qui travaillent pour ces compagnies pharmaceutiques ont de la famille ou des amis affectés par ces maladies (surtout le cancer). Pensez-vous vraiment qu’ils resteraient assis là, à regarder des tas de personnes souffrir et mourir en sachant qu’un traitement existe ?

Enfin, rendez-vous compte que cette affirmation est un argument circulaire / hypothèse ad hoc (selon la façon dont elle est formulée). En d’autres termes, je n’accepterai jamais cette théorie du complot absurde sans être auparavant entièrement sûr que la MMS fonctionne. C’est donc un argument logiquement invalide.

Conclusion

Avec un peu de chance, ce billet a permis de clarifier le fait que la MMS n’était rien d’autre qu’un remède de charlatan et que vous ne devriez pas y croire. Plus important encore, j’espère que ce billet vous aura fourni des principes de base pour vous guider dans l’évaluation de remèdes miracles, régimes miracles, etc. La liste qui suit détaille quelques-unes des marques de fabrique des élixirs miracles dont vous devriez vous méfier.

  • Effets improbables (c’est-à-dire un nombre absurde d’affections soignées, guérisons irréalistes, pertes de poids improbables, etc.)
  • Aucun mécanisme plausible pour expliquer lesdits effets
  • Aucune preuve scientifique pour soutenir ces affirmations
  • Affirmations qu’il n’y a aucun effet secondaire
  • Théories du complot

Dans le cas de la MMS, on constate qu’elle ne résiste à aucun point de la liste, et il n’y a absolument aucune raison de penser qu’en prendre soit une bonne idée.